“Ce petit castel jeté en pleine Brie, à deux lieues de Melun”.

C’est ainsi que George Sand décrivait le Plessis Picard.

Dans ce manoir du XVe siècle, Aurore Dupin y rencontra Casimir Dudevant, qui devint son époux. Elle décida que son nom de plume serait : Georges Sand.

Des souvenirs tendrement et fièrement gardés par les actuels propriétaires Marisa et Carlo Del Pozzo qui, depuis 1969, n’ont de cesse d’embellir cette demeure qui n’existe que pour  le plaisir de ses hôtes.

L’immense parc boisé, que domine un rendez-vous de chasse, abrite un tennis, un club équestre, une aire de jeux  pour les enfants… et « La Mare au Diable » tout emmitouflée de lierre et de fleurs.

Sous les poutres ancestrales de ses salles à manger, la porcelaine  et les cristaux scintillent à la lueur de l’âtre. Comme au bon  vieux temps, une table de fête est dressée.

On savoure, on admire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.